Technologie

©shutterstock

Petit glossaire de la nouvelle mobilité

minutes temps de lecture
Tags: IntelligenceArtificielle , Connectivité, InternetDesObjets, #MobilityLifeBalance
Les néologismes et nouvelles abréviations sont caractéristiques du vocabulaire de la mobilité de demain. Nous expliquons ci-après les termes les plus importants.
Martin Westerhoff, août 14, 2019
author_image
Martin Westerhoff a fait des études de journalisme technique et se consacre depuis au domaine automobile et à la technologie. Il a un faible pour le sport automobile et les voitures de course.
Toute personne conduisant une voiture, roulant à vélo ou prenant le train, peut facilement expliquer quel moyen de transport elle utilise pour se déplacer. Dans le nouvel univers de la mobilité, ce n'est plus aussi évident. Et cela ne tient pas seulement aux termes anglais employés. Alors que par le passé, un véhicule était un moyen de locomotion, la mobilité se définit aujourd'hui bien plus comme une mode de déplacement. Dans la plupart des cas, les applications jouent un rôle important dans l'organisation des trajets et le traitement de la facturation. Nous expliquons ci-après les termes clés que vous devriez connaître.

Mobility as a Service (MaaS)...

Mobility as a Service (MaaS)...

...en français « la mobilité comme service », signifie qu'un service de mobilité unique combine à un moment donné diverses offres de transport pour l'itinéraire d'un utilisateur jusqu'à la destination définie. Le concept MaaS est ainsi une alternative au transport privé effectué avec le propre véhicule. Les offres intégrées peuvent être variées, allant du transport en bus et ferroviaire, de la location de vélos, de véhicules ou de trottinettes électriques au taxi ou à des services de transport similaires pour plusieurs passagers. La valeur ajoutée du concept MaaS est créée par un logiciel installé sur une plateforme technique, qui relie et réserve les différentes offres de prestataires publics et commerciaux en arrière-plan, à l'aide d'une application, et facture la prestation à l'utilisateur. On notera aussi que Transport as a Service (TaaS) est un synonyme de MaaS.
Les voyageurs utilisent des applications pour réserver et payer les prestations « Mobility as a Service ».

La mobilité intermodale...

La mobilité intermodale...

...ou « mobilité multimodale » signale qu'un déplacement combine au moins deux moyens de transport différents. À ce titre, c'est un sous-domaine de MaaS.

Last Mile ou le dernier kilomètre

Last Mile ou le dernier kilomètre

Il s'agit d'une expression à l'origine utilisée pour désigner la dernière section d'une ligne d'alimentation électrique, de télécommunications, d'une conduite d'eau ou de gaz posées jusqu'au domicile. En relation avec la mobilité intermodale, le dernier kilomètre se réfère à la distance courte restant à parcourir jusqu'à la destination. Les offres de micromobilité, c'est-à-dire de petits véhicules tels que les vélos ou trottinettes électriques de location, sont des moyens de transport typiques pour le dernier kilomètre.
Le dernier kilomètre peut être parcouru de manière conviviale avec des services de micromobilité comme les trottinettes électriques de location.

La mobilité partagée...

La mobilité partagée...

...se base sur le principe de partage plutôt que de propriété. Des expressions telles que l'autopartage ou les vélos en libre-service renvoient à la location d'un véhicule ou d'un vélo, possible de manière spontanée. Comme ce service s'appuie sur un enregistrement unique, les prestataires et utilisateurs ne sont en général pas obligés de conclure un nouveau contrat pour chaque transaction de location. Les offres associées à des stations sont conditionnelles et exigent que le véhicule récupéré à un certain endroit soit restitué au même lieu plus tard. Avec le free floating, les véhicules peuvent être stationnés dans des espaces publics de zones définies, par exemple dans une ville. À l'avenir, lorsque des navettes autonomes circuleront sur les routes, la mobilité partagée prendra un autre sens (voir la section « Ride-hailing » autonome).

Ride-hailing...

Ride-hailing...

... se compose des mots anglais « ride » (trajet) et « hail » (appeler). À cet effet, l'utilisateur se sert d'une application pratique pour commander l'itinéraire avec l'indication de la destination. En arrière-plan, un logiciel intelligent détermine le véhicule qui est le plus proche à cet instant et le mieux apte à inclure le trajet souhaité dans son itinéraire. Contrairement à un taxi, le « ride-hailing » n'implique pas un transport exclusif : avec le service ride-pooling,un conducteur peut prendre plusieurs passagers acceptant des arrêts intermédiaires. Le ride-hailing autonome implique l'utilisation de véhicules sans conducteur, appelés robotaxis. Mais les conditions légales pour ce type de mobilité ne sont pas encore établies.
À l'avenir, lorsque le ride-hailing autonome se sera implanté, les robotaxis devraient être en mesure de récupérer des passagers et de les transporter jusqu'à leur destination.

Forfait mobilité

Forfait mobilité

Ce terme n'a pas de définition précise. On applique le principe d'un prix forfaitaire. Les constructeurs automobiles ou entreprises de location de véhicules fournissent en contrepartie une automobile. Souvent, l'utilisateur a la possibilité de changer de modèle pendant la période de validité du contrat. Ce forfait inclut les frais d'assurance, impôts ou réparations, mais exclut les frais de carburant. À la différence du leasing, un acompte n'est pas exigé. Helsinki exploite un modèle forfaitaire dans un sens large du terme. Dans la capitale finlandaise, la prestation MaaS est disponible à prix fixe. Selon le pack choisi, des moyens de transport en commun de proximité, vélos de location, véhicules de location et même des trajets en taxi sont inclus.

Les frais mensuels d'un forfait mobilité à Helsinki s'élèvent à
596 EUR
comprenant les taxis et voitures de location dans toute la ville.

Car-to-X...

Car-to-X...

...se réfère à l'interconnexion de véhicules et de leur environnement. L'expression désigne d'une part la communication entre des véhicules et d'autre part celle entre des véhicules et l'infrastructure de transport, par exemple les feux tricolores. « Car-to-X » n'est donc pas une offre de mobilité. Mais une base technique importante pour intégrer à l'avenir les navettes autonomes dans les systèmes de transport.
La technologie « Car-to-X » interconnecte les véhicules et leur environnement. C'est une condition importante pour les navettes autonomes.

Articles associés